Physio respi - mécanisme alvéole - artère

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Physio respi - mécanisme alvéole - artère

Message  Eline-Bobo le Dim 27 Mar - 19:22

Hello Hello !


J'ai vraiment du mal à comprendre le mécanisme qui se déroule autour de l'alvéole et du sang...


J'ai noté que : le passage transmembranaire est purement passif, il dépend de la pression de l'alvéole et dans le capillaire.
La pression de l'alvéole est supérieure à celle du capillaire donc on a un passage vers le capillaire.
=> Ca marche pour l'oxygène, en plus on a vu en biophy qu'on a un déplacement des hautes pressions vers les basses pressions.

Mais du coup, comment le CO2 passe du capillaire vers l'alvéole du coup ?


On nous dit qu'il va y avoir la mise en place d'un gradient faible pour le CO2, gradient qui sera plus important pour l'oxygène.
Ainsi, l'équilibre en CO2 sera bcp plus vite atteinte que l'équilibre en O2
=> Là je comprends plus rien \o/


J'ai noté plusieurs données :
- ΔCO2 = 5-6 mmHg
- ΔO2 = 50-60 mmHg
- gradient alvéolo-artérielle est de 10-15 mmHg
=> C'est quoi comme gradient du coup qu'on parle là ?


Je suis désolée ça fait genre méga bordel comme post mais j'ai vraiment besoin d'éclairage ^^"


Merci !
avatar
Eline-Bobo

Messages : 214
Date d'inscription : 30/09/2014
Age : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Physio respi - mécanisme alvéole - artère

Message  Cam M le Mer 20 Avr - 14:20

Salut ! Dsl pour cette réponse un peu tardive...

Comme tu l'as dit le passage transmembranaire est passif et lié au gradient alvéolo-artériel !
Pour le CO2 c'est la même chose que l'O2 sauf dans le sens inverse, la PCO2(sang) est plus importante que la PCO2(alvéole)
Dans l'air que l'on inspire il n'y a que 0,03% de CO2 (c'est un gaz ""rare"") alors que dans l'air que l'on expire il y a 4-5% de CO2
C'est donc bien qu'il y a plus de CO2 dans le sang !
Et il faut aussi prendre en compte le fait que le CO2 est 30X plus diffusible donc il a d'autant plus de facilité à diffuser !!

Donc pour enchainer sur la réponse à ta 2ème question, l'équilibre est plus facilement atteint pour le CO2 car celui-ci est 30X plus diffusible que l'O2
Donc si on schématise une alvéole avec un capillaire qui en fait tout le tour, il ne faut que 1/3 de la distance, pour que le CO2 provenant du capillaire ne diffuse à travers la paroi alvéolo-capillaire et ne rétablisse la différence de concentration/pression du CO2 de part et d'autre.
A l'inverse l'O2 est moins diffusible, il lui faudra donc 1/2 de la distance pour rétablir l'équilibre de concentration/pression de part et d'autre.
En fait si le gradient alvéolo artériel du CO2 et de l'O2 était le même alors la différence de distance entre les 2 question "équilibre" serait plus importante. En fait le gradient du CO2 est moins important donc sa diffusion devrait l'être aussi mais comme il a un coefficient de diffusion avantageux, il diffuse quand même plus vite que l'O2.
A l'inverse, si leur coefficient de diffusion était le même, alors l'O2 aurait tendance à rétablir l'équilibre plus vite car son gradient est plus important.


Et maintenant réponse à ta dernière question :
PO2 air = 150mmHg (20% de 750 (Patm))
PO2 sang = 90mmHg
--> On s'attendrait donc à avoir un dragient alvéolo artériel de 60mmHg. Sauf que dans l'alvéole on a un mélange entre 2 "airs", on a une sorte d'air "transit", mélange entre l'air qui est présent dedans (enrichi en CO2 et appauvri en O2, et qui s'apprête à partir) et l'air qui s'apprête à arriver qui est encore riche en O2 et pauvre en CO2)
Du coup PO2 alvéole = 110mmHg

D'où le gradient alvéolo-artérielle = +/- 20 mmHg (tu as 10-15, ça n'est pas faux, ce sont des valeurs approximatives qu'il donne)

J'espère t'avoir aidé !! Bon courage !!


Cam M

Messages : 46
Date d'inscription : 09/03/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum